Quel est le nom de ta ville?

Le Canada est un immense pays dont une grande partie est inhabitée. Malgré tout, de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve, on retrouve de drôle de noms de villes ou de villages qui se sont peuplés au fil des années. Voici cinq de ces noms de lieu français inusités!

 

Comment nomme-t-on les villes et les villages?

Tout d’abord, soyons honnêtes : même si on retrouve plusieurs noms cocasses au Canada, la plupart des noms de villes ne sont pas très originaux. Ils sont en fait même un peu trop pratiques! On peut imaginer que les fondateurs de ces villes ne se sont pas cassé la tête : ils se sont contentés de prendre l’élément géographique le plus voyant ou l’industrie la plus importante de la ville, et le tour fut joué! C’est pourquoi on retrouve des noms comme Percé, Lac-aux-Écorces, ou Asbestos. D’autres, qui avaient un penchant pour l’histoire, se sont tournés vers les noms honorant la famille royale, des soldats ou des chefs des Premières nations. Quant aux plus nostalgiques, ils avaient l’habitude de nommer leur nouveau chez soi en l’honneur de ce qu’ils avaient laissé derrière eux. En effet, un bon nombre de villes au Canada sont en fait des noms de villes de Grande-Bretagne (d’où pourquoi il y a beaucoup de villes qui commencent par « nouveau »). Finalement, pour le cas qui nous intéresse, les noms français, l’inspiration première demeure la religion catholique : de nombreuses villes commencent en effet par « Saint ». En fait, ces villes ne sont pas toutes nommées en l’honneur de véritables saints; on accrochait parfois le « saint » au nom du fondateur de la ville ou encore à celui d’un personnage historique important.

Mais d’autres noms se distinguent. Voici cinq noms amusants que l’on retrouve au Canada.

 

1. Pouce Coupe, Colombie-Britannique

 Prononcé « Poose Coupee », en français, ce nom a des connotations un peu sombres. En effet, en français, on devrait écrire « Pouce Coupé », ce qui veut dire, en fait « cut thumb ».

Toutefois, il n’y a pas lieu de s’alarmer. Comme plusieurs noms canadiens, il s’agit en fait d’une déformation d’un nom amérindien, Pooscapee. Puisque la région a d’abord été explorée par des Canadiens-français, ils ont francisé le nom.

 

2. Saint-Ours, Québec

J’ai parlé des villes et des villages nommés en l’honneur des saints un peu plus haut, et Saint-Ours en est un exemple. Cependant, contrairement, par exemple, à Saint-Hyacinthe ou Saint-Jean-sur-le-Richelieu, qui désignent des hommes qui n’ont jamais été canonisés comme des « saints », Saint-Ours fait effectivement référence (quoiqu’indirectement) à un saint. Il existe en fait trois Saint Ours, dont un martyre du IIIe siècle.

La ville de Saint-Ours, quant à elle, est nommée en l’honneur de Pierre Roch de Saint-Ours, qui était officier dans un régiment que Louis XIV a dépêché en Nouvelle-France afin de combattre les Iroquois.

 

3. Trepassey, Terre-Neuve

Un peu comme Pouce Coupe, cette petite communauté doit son nom à la fois à une corruption du français et à des raisons un peu sombres. Le nom de Trepassey provient de la baie des Trépassés, en Bretagne. De nombreux navires y ayant sombré, la baie fait référence à ceux qui se sont morts lors de naufrages. En effet, le mot « trépassé » est un synonyme de « mort ».

Même si Trepassey se situe aussi sur la côte, il ne semble pas y avoir eu autant de naufrages qu’à la Baie des Trépassés en France. Il s’agit d’un paisible village pêcheur – sans fantômes!

 

4. Souris, Île-du-Prince-Édouard

Vous connaissez peut-être cette petite ville si vous avez fait un voyage aux Îles-de-la-Madeleine, mais savez-vous d’où elle tire son nom? Souris fait bel et bien référence à des petits rongeurs (field mice).

La région a d’abord été colonisée par les Acadiens, qui se sont installés à l’embouchure de la rivière Souris. Ils ne savaient pas toutefois que l’endroit où ils avaient élu d’habiter était envahi de souris. Les Acadiens avaient-ils un sens de l’humour ironique? On peut le penser, puisque ces invasions ont causé beaucoup de dommage, allant jusqu’à causer une famine dans la communauté!

 

5. La Tuque, Québec

J’ai dit un peu plus haut que la plupart des villes ont reçu leur nom à cause d’une formation géographique quelconque, mais, dans le cas de La Tuque, leur résultat est à tout le moins original. Le nom provient d’une montagne qui ressemble à ce fameux chapeau canadien. D’ailleurs, la définition du mot « tuque » dans certains dictionnaires français la décrit comme un bonnet dont la forme rappelle « celle d’une colline pointue ».  Il va sans dire que ce chapeau était indispensable aux premiers colons de la Nouvelle-France!

 

Et voilà comment cinq villes se munirent de noms pour le moins originaux. En connaissez-vous d’autres? Faites-nous-en part dans les commentaires!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>